Stanford dévoile les cars du futur


Au coeur de la Silicon Valley, le Center for Automotive Research at Stanford (CARS) de l’université Stanford présentait le 12 Juin dernier un panel de véhicules réalisés par des entreprises de la région. La dernière édition avait eu lieu il y a deux ans. Cette année, les petits véhicules électriques dédiés à un usage particulier étaient à l’honneur.

Tendances

L’objectif de cet évènement était de réunir l’ensemble des projets de la région travaillant sur des nouveaux concepts de véhicules ; qu’ils soient avancés et fonctionnels comme celui de l’entreprise Local Motion ou simplement des supports d’étude comme ceux présentés par PanaEve ou l’équipe du World Solar Challenge (Xenith).

Première caractéristique : la majorité des huit véhicules présentés ne possédait que trois roues. Plusieurs explications justifient ce choix. Tout d’abord cela limite la complexité ce qui fait que même des projets à faibles moyens parviennent à présenter un véhicule. D’autre part, certains constructeurs espèrent ainsi limiter les frottements des roues. Mais l’argument principal est certainement la réglementation, car ces véhicules sont considérés comme des motos ce qui limite les contraintes de sécurité et donne surtout un accès permanent aux "HOV lanes" (voie de circulation sur les autoroutes réservée aux voitures transportant au moins deux passagers et aux motos), un avantage de choc pour gagner du temps autour des grandes agglomérations.

L’intégralité des véhicules présentés cette année étaient électriques et ce n’est pas forcément par souci écologique : une plateforme électrique est en effet bien plus simple à réaliser grâce à des composants disponibles "sur étagère".

Enfin, tous les véhicules présentés avaient pour but de répondre à un usage particulier, parfois de niche. L’usage le plus ciblé était le transport domicile- travail, habituellement réalisé seul ce qui explique la présence de véhicules à deux places.

A propos de CARS

CARS est le programme interdisciplinaire focalisé sur l’automobile affilié à Stanford dont le but est de créer une communauté de professeurs et d’étudiants provenant d’un large éventail de disciplines avec des chercheurs de l’industrie afin de changer l’automobile à tous les niveaux : sécurité, performance, durabilité et confort.

Les laboratoires fondateurs de CARS assurent l’essentiel des recherches menées à Stanford dans le domaine de l’automobile, avec une forte concentration sur les technologies de contrôle, d’automatisation et de communication :
- Le laboratoire de Dynamic Design du professeur Chris Gerdes se concentre sur la modélisation et le contrôle de systèmes mécaniques complexes.
- Le laboratoire Intelligence artificielle, anciennement dirigé par Sebastian Thrun, poursuit les recherches sur les véhicules autonomes qui avaient conduit à la première et deuxième place respectivement lors des DARPA challenges en 2005 et 2007 [1].
- Le CHIMe (Communication between Human and Interactive Media) du professeur Clifford Nass se focalise sur l’interaction homme-machine.

CARS entretien un réseau actif de plus de 80 entreprises et organisations principalement situées dans la baie de San Francisco.

PanaEVE

PanaEVE, un groupe de recherche de Stanford lié au département de mécanique (sponsorisé par Panasonic), a pour ambition d’imaginer les transports en 2020. Tourné vers le marché européen et les agglomérations, le véhicule proposé se plie pour pouvoir stationner. L’entrée se fait par le pare-brise ce qui permettrait aux personnes âgées un accès plus pratique. Cette architecture originale oblige les créateurs du projet à repenser l’affichage de bord (intégré dans le pare-brise) et les commandes qui pourraient se faire par Joystick à retour de force.

Le véhicule présenté n’était encore qu’une maquette grandeur nature sans moteur et sans roues directionnelles ni de moyen de commande.


Lit Motors

L’équipe de Lit Motors a réussi à développer en deux ans le C1, un véhicule à deux roues qui tient à la verticale grâce à deux gyroscopes positionnés sous le siège du conducteur. Bien que le prototype soit actuellement rudimentaire, il est pour l’instant possible de conduire en ligne droite à faible vitesse, et de tourner légèrement.
D’après Daniel Kim, directeur du projet, de deux-roues assurera 80% des services traditionnellement associés à une voiture. Doté d’un habitacle fermé, il pourra en effet être utilisé dans toutes les conditions météorologiques. Le conducteur est également moins exposé aux dangers et aux chocs que dans d’autres prototypes. [2]

Le produit final devrait intégrer une batterie permettant de parcourir 320 km grâce à un système de récupération d’énergie au freinage.

Switch Vehicles, le "Ikea" de la mobilité

Ce véhicule à trois roues et trois places a une approche particulière : la voiture peut être commandée en kit ou déjà assemblée : l’ossature tubulaire très simple permet à un particulier d’assembler lui-même les pièces supplémentaires pour construire sa voiture ! S’il lui manque quelques compétences il peut suivre des cours donnés par Switch vehicles et, s’il n’a pas du tout l’âme d’un bricoleur, il pourra faire appel à un assembleur certifié. Les assembleurs pourront même développer des accessoires qui seront validés par Switch et disponible à l’achat sur le site de vente du véhicule.

Ce concept fondateur du projet âgé de 3 ans permettra, d’après Switch Vehicles, "d’enseigner le fonctionnement et la structure des véhicules électriques au plus grand nombre".

Sway Motorsports

Cet engin à trois roues a été créé dans l’idée de recréer toutes les sensations de la moto en en supprimant les risques spécifiques. Le Sway a par exemple un meilleur freinage. Bien qu’on le sache destiné à un usage principalement récréatif, ses créateurs ne présentent pour l’instant pas d’éléments plus précis sur le segment de population visée.

D’un point de vue technique, la direction des roues avant n’est pas liée à l’inclinaison du véhicule ; c’est donc au conducteur de faire pencher le véhicule en fonction de sa vitesse dans les courbes, ce qui rappelle le principe des Segway.

Local Motion

L’équipe de Local Motion connait bien Stanford puisque le projet fondateur de la société y a été développé pendant un cours. L’objectif de la startup n’a pas changé depuis cette époque: répondre aux besoins de mobilité sur les trajets de courte distance, et plus particulièrement sur les campus. C’est donc un véhicule électrique à quatre places mais se déplaçant à faible vitesse (<60 km/h) qui a été présenté. A priori, les usagers ne seront pas propriétaires des véhicules et l’autonomie serait d’environ 65 km.

La start-up axe actuellement son développement sur la partie électronique et logicielle.

Xenith

Le plus futuriste ou utopique des projets était présenté par une équipe d’étudiant de Stanford. Le Xenith a fini 4ème au World Solar Challenge à l’automne dernier dans le désert Australien.

Equipé d’un module solaire de 6 mètres carrés fourni par l’entreprise voisine Sunpower, recouvert par du verre dédié développé par Corning, le véhicule réussit à rouler à 80 km/h lors de la compétition uniquement grâce à l’énergie du soleil. Bien-sûr, l’aérodynamisme et la légèreté du véhicule, qui ne pèse que 187kg, aident beaucoup. Les étudiants seront de nouveau sur la ligne de départ cette année avec quelques améliorations : le poids des panneaux solaires devrait être réduit et un système original permettra aux roues d’être dans l’axe de la route tandis que les panneaux seront orientés dans l’axe du vent.

source: Vehicle concept Showcase du 12 Juin 2012; merci Sébastien Riouf et à http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/70411.htm

À propos de lesinfosdo

un fantôme de la république bananière et outrancière de France.
Cette entrée, publiée dans développement durable, innovations et nouveautés, recherche, est taguée , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien.

Une réponse à Stanford dévoile les cars du futur

  1. Ping : je reprends la route | lesinfosdo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s